Agonie de Williams: La FW42 déclarée illégale ? [MAJ]

« Les emmerdes, ça vole toujours en escadrille! »

La FW42 est mal née et en retard. Comme si cela ne suffisait pas, elle pourrait être déclarée illégale. La conception de la suspension avant et des rétroviseurs devrait être modifiée avant Melbourne.

Les essais ont commencé tard pour l’équipe de Grove et se sont poursuivis jusqu’au bout. La nouvelle FW42 – qui, malheureusement, ne porte que les initiales de ses illustres soeurs aînées – a effectué quelques tours à partir du milieu de la troisième journée d’essais et regorge de capteurs pour la collecte de données de flux aérodynamique. Pas de long run, pas de test de performance. Seulement un peu plus qu’un shakedown.

La deuxième semaine semblait plutôt prometteuse, avec les pilotes qui ont réussi à boucler un bon nombre de tours au cours des deux premiers jours, mais là encore, l’abîme. Il semble en fait que l’absence de pièces de rechange ait compromis la deuxième partie des essais, la voiture ayant en réalité amené tous ses composants en fin de vie et n’ayant pas pu être configurée correctement.

Même Kubica a qualifié d’inutile la dernière partie de la deuxième semaine, avec un test qui n’était pas fiable compte tenu de l’impossibilité de recueillir des informations fiables de la voiture.

Equipé peut-être du meilleur moteur de la catégorie et d’un arrière très similaire, pour ne pas dire identique à la voiture championne du monde actuelle, tout cela ne suffit pas si les défauts techniques sont ailleurs, en particulier à l’avant, avec le système de freinage défaillant. Les rumeurs disent qu’ils se sont rendu compte d’un problème de conception au moment de la fabrication physique des composants. Nous pensons pas que ce ne sont que des rumeurs. Cela pourrait expliquer l’absence de pièces de rechange pendant les tests.

Malgré l’enthousiasme de Paddy Lowe, directeur technique et responsable de la FW42, qui tient à souligner que le nouveau-né est un grand pas en avant par rapport au passé récent, la Fédération a rejeté la forme très particulière des rétroviseurs, déclarés aussi illégaux que leurs appendices aérodynamiques dans une zone non autorisée.

En outre, la conception de la suspension avant doit également être revue, car elle comporte un élément en caoutchouc (le cache de support) et un petit bras placé derrière le triangle inférieur, qui doit être retiré. Mais si pour le premier problème, la solution peut sembler facile à mettre en œuvre, pour le second, on pense que cela pourrait être très compliqué. Ils devront peut-être repartir d’une feuille blanche

Dix jours avant la première course de l’année, Williams se retrouve confronté à des problèmes qui ont peut-être déjà marqué le destin de toute une saison.

Commentaires Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *