Chase Carey, Président de Formula One Group, remet les pendules à l’heure au sujet du conflit avec les promoteurs.

Le président de Formula One Group, Chase Carey, a déclaré que les critiques adressées au sport par les promoteurs de course la semaine dernière étaient « étranges » et a affirmé que cela ne changerait pas les projets de la F1 pour l’avenir.

L’association des promoteurs de Formule 1 (FOPA), qui représente 16 circuits, a publié un communiqué la semaine dernière soulignant ses préoccupations concernant les contrats de télévision payante, le manque de clarté concernant les nouvelles initiatives et l’introduction de nouveaux sites aux dépens des structures existantes.

La déclaration a été envoyée à la veille de la réunion annuelle de la F1 avec les promoteurs de course à Londres et intervient à un moment où les contrats de cinq courses – le Grand Prix de Grande-Bretagne, le Grand Prix d’Italie, le Grand Prix d’Espagne, le Grand Prix du Mexique et le Grand Prix d’Allemagne – doivent expirer à la fin de cette saison.

Le président de la FOPA, Stuart Pringle, est également directeur général de Silverstone, hôte du Grand Prix de Grande-Bretagne, et depuis plus d’un an, il est en désaccord sur le nouveau contrat avec la F1. Carey a déclaré qu’il n’était pas surprenant de voir certains sites bouleversés, mais est confiant que la « grande majorité » soutient toujours la vision de la Formule 1 pour l’avenir.

« Je pense que de manière réaliste, si vous avez 21 personnes dans une pièce, vous êtes obligé d’en trouver une qui a quelque chose à redire », a-t-il déclaré à ESPN lors de l’annonce d’un nouveau contrat du Grand Prix d’Azerbaïdjan mardi. « En toute honnêteté, j’ai trouvé que la réunion [avec les promoteurs] était incroyablement positive. Je pensais que la grande majorité des personnes présentes avaient apporté un soutien extraordinaire et qu’elles appréciaient beaucoup ce que nous faisons. »

« Le fait que quelques-uns d’entre eux aient voulu trouver quelque chose à redire, c’est la vie. Cela ne changera rien à ce que nous faisons. Les promoteurs ont été très favorables et très enthousiastes à l’idée de ce que nous faisons. »

« Ils croient que le sport, pour eux et en général, est dans un stade bien meilleur qu’il y a quelques années et va dans la bonne direction, et nous avons une liste d’endroits que nous ne pouvons pas programmer [sur le calendrier ] et que nous aimerions ajouter.

« Cela fait partie de la vie, vous allez trouver un groupe de personnes qui ont quelque chose pour se plaindre et qui vont faire du bruit. Nous allons aller de l’avant et faire ce que nous faisons, ce qui, je pense, nous satisfait. »

Il a ajouté: « J’ai abordé les trois [préoccupations lors de la conférence des promoteurs], mais de manière réaliste, personne n’en a parlé – ils l’ont simplement publié dans un communiqué de presse, ce qui était un peu étrange. »

La déclaration de la FOPA citait « un manque de clarté sur les nouvelles initiatives et un manque d’engagement des promoteurs sur leur mise en œuvre » parmi les préoccupations de la F1, mais Carey a rétorqué en déclarant qu’une conférence avait pour but de mettre au courant les promoteurs sur les nouvelles initiatives.

« Je pensais que c’était la partie la plus étrange parce qu’ils l’avaient publiée la veille au soir [avant notre rencontre], alors nous avions déjà une journée de discussion sur les initiatives et ils – bon, seulement quelques-uns – publier un communiqué de presse disant que nous devons parler d’initiatives. C’était la partie la plus étrange. « 

Carey a également répondu à l’inquiétude sur les contrats de télévision à la carte qui réduisaient la portée du sport, après que l’Italie a opté pour un service d’abonnement l’année dernière et qu’en 2019, un seul grand prix sera diffusé sur la télévision gratuite au Royaume-Uni.

« Nous apprécions certainement la portée et, dans de nombreux endroits, nous avons étendu la couverture télévisée, a-t-il ajouté. « Il ne fait aucun doute que le monde du sport évolue depuis longtemps vers les canaux payants. Si vous regardez le football en Europe, il est presque uniquement basé sur une plateforme payante et le numérique devient clairement une force majeure. En réalité, la portée a été redéfinie et si vous voulez atteindre vos cibles aujourd’hui, vous ne les atteignez pas à travers un écran de télévision accroché au mur, vous les atteignez à l’aide d’un appareil qu’ils tiennent à la main. »

« Je pense que le monde de la télévision et de la vidéo est en train de changer et nous voulons trouver des moyens de traiter avec le monde de la radiodiffusion, le monde de la télévision payante, le monde numérique et tout cela fait partie de ce que nous sommes en train de déterminer et d’atteindre »

Carey a également déclaré que de nouveaux sites, tels que le Vietnam, n’étaient pas nécessairement introduits au détriment des sites existants – soulignant que la F1 a renouvelé six contrats de course en l’espace de deux ans.

« Certes, nous ne cherchons pas de nouveaux sites au détriment des [courses] existantes. La réalité est que nous avons renouvelé les [contrats de course], depuis que nous avons pris le contrôle il y a environ deux ans. La seule course que nous n’avons pas renouvelée est la Malaisie, C’était une décision mutuelle, donc c’est la réalité. Cela dit, nous voulons des partenariats à long terme et je pense qu’il est important d’apporter une fraîcheur et une énergie nouvelle.

« Le Vietnam est une nouvelle course et va être une grande course, alors je pense que c’est excitant pour les fans et que l’accueil que nous avons eu à travers le monde est excitant. Nous voulons être sur certains marchés sur lesquels il existe certaines opportunité. Ainsi, aux États-Unis, nous sommes clairement au Texas, mais nous pensons qu’il est possible d’y être plus présent. »

Miami

« Je pense que nous valorisons certainement nos partenaires existants et que la plupart de ces relations sont à long terme et je pense que la plupart d’entre elles se poursuivront. Mais je pense qu’il est important que, lorsqu’il existe une opportunité d’ajouter quelque chose de spécial, nous puissions ajouter une nouvelle course. « 

En ce qui concerne les cinq contrats qui doivent expirer après la saison 2019, Carey a déclaré qu’il ne discuterait pas de l’état des négociations en public.

« Comme je l’ai dit par le passé, nous en parlerons quand nous aurons fini », a-t-il ajouté. « Ce sport semble aimer parler – parler d’abord et agir ensuite. Je pense que ce sont des contrats compliqués et nous sommes engagés dans chacun d’eux et nous verrons où nous allons. Il y a des problèmes pour lesquels nous devons lutter et nous le faisons. Il y a une tendance à vouloir faire partie du calendrier et nous n’avons pas beaucoup de créneaux. »

« Mais je ne vais pas entrer dans les détails, à ce stade, ce sont des discussions privées entre nous et les promoteurs, et Silverstone a choisi de les rendre publiques il y a quelques années, mais nous avons continué à les traiter en tant que discussion privée, avec eux et nos autres partenaires. »

Commentaires Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *