Daniel Ricciardo optimiste même si sa Renault l’a laissé tomber

Daniel Ricciardo a connu une journée difficile avec Renault lors des essais en F1 après un incident impliquant son aileron arrière.

Daniel Ricciardo a été impressionné par les performances de sa Renault, même si sa séance a été écourtée par le détachement de l’aileron arrière. L’ancien pilote Red Bull, arrivé chez Renault à la fin de la saison dernière, a déclaré qu’il se sentait « plutôt encouragé » avec les tours qu’il avait réalisés avant l’avarie.

« La façon dont la voiture a utilisé les pneus a été très encourageante. Je n’avais pas l’impression qu’on les usais beaucoup », a déclaré l’Australien.

Quand on lui a demandé ce qui s’était passé avec l’aileron arrière, il a répondu: « Dès que j’ai freiné, j’ai perdu la voiture et j’ai filé tout droit. J’ai pu éviter le mur. On a essayé de réparer tout ça, mais ça prend du temps et des pièces. Pas beaucoup de pièces à tester non plus, donc ma matinée était terminée. »

Ricciardo a déclaré qu’il était encore trop tôt pour dire où se situait Renault, quatrième au classement général l’an dernier, par rapport à la concurrence, mais il ne laissait rien au hasard.

« J’estime que l’attention portée aux détails est grande et prometteuse. J’ai l’impression qu’ils cochent toutes les cases d’une analyse et qu’ils essaient d’être meilleurs », a-t-il déclaré. « Tout cela se sent assez bien pour le moment, cela ne me pose aucun problème. »

« Je n’ai fait qu’un seul long relai ce matin et c’était plutôt encourageant. C’était juste pour voir la façon dont la voiture réagit et la façon dont nous utilisons les pneus. Le comportement et les caractéristiques étaient encourageants à ce stade.« 

Ricciardo, qui jusqu’à cette saison a passé sa carrière en F1 avec Red Bull, a également réussi à éviter le piège de s’arrêter dans le mauvais garage.

« Aujourd’hui, les gars de Red Bull attendaient (Pierre) Gasly lorsque je venais dans les stands. Ils étaient tous là-bas et je me suis dit: ‘Je ne vais pas craquer’. En fait, j’ai fait signe de la main lorsque je suis passé devant », a-t-il ri et les mécaniciens lui ont rendu la politesse

Ricciardo a remporté deux courses l’an dernier pour Red Bull, qui est maintenant passé des moteurs Renault aux moteurs Honda. Il a dit que cela avait été l’un des facteurs clés dans sa décision de partir.

« J’ai eu des victoires et ce n’était pas toujours mauvais, mais je me suis dit que si la prochaine phase avec Honda ne fonctionnait pas, cela risquait d’être plus risqué pour mon bonheur au sein de l’équipe et la motivation de chacun », a-t-il déclaré.

« De ce point de vue, je pense qu’il y a moins de risques avec Renault parce que j’ai le sentiment qu’il y a plus de place pour évoluer. Il était temps de changer, car c’était potentiellement un risque [de rester chez Red Bull]. »

Ricciardo a déclaré que le passage à Renault aux côtés de Nico Hulkenberg, âgé de 31 ans, présentait également des avantages par rapport à son ex–coéquipier Max Verstappen, âgé de 21 ans

« Honnêtement, je suis simplement heureux d’être à nouveau le jeune pilote de l’équipe. J’étais le vieux depuis quelques années », a déclaré le pilote de 29 ans. « [Hulkenberg] a beaucoup plus d’expérience, je pense que cela aide … Il y a moins de risque que quelqu’un perde la tête. »

Ricciardo a eu un début mitigé avec Renault au cours des deux premiers jours d’essais près de Barcelone. Le jour d’ouverture de la pré-saison, lui et Hulkenberg ont enregistré les temps les plus lents de la journée, terminant à plus de 2,8 secondes de Sebastian Vettel dans sa Ferrari.

Commentaires Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *