Eddie Irvine démolit Sebastian Vettel et pense qu’il est largement surcoté

Eddie Irvine, ancien pilote de Formule 1, a qualifié le quadruple champion du monde, Sebastian Vettel, de « poney à un tour » [NDLR : Fusil à un coup] dans une évaluation cinglante du pilote Ferrari.

Irvine a décrit Vettel comme « massivement surestimé » et a déclaré qu’il ne comprenait pas comment l’Allemand avait obtenu quatre titres consécutifs entre 2010 et 2014.

Il a également déclaré que Lewis Hamilton était le meilleur pilote de cette époque, mais que le quintuple champion du monde britannique « n’était même pas proche » de Michael Schumacher.

L’Irlandais du Nord, Irvine, a piloter pour Ferrari de 1996 à 1999 et a terminé deuxième au championnat de 1999, ainsi que Jordan et Jaguar dans une carrière haute en couleurs comprenant quatre victoires.

Irvine, qui a maintenant 53 ans, n’en reste pas là et juge l’état actuel de la F1.

« La Formule 1 était encore très très populaire quand Michael et moi étions en course », a-t-il déclaré. « Je pense que c’était une époque plus excitante mais c’est moins populaire maintenant. »

Bien qu’il admette qu’il suit la Formule 1 avec moins d’intérêt que par le passé, Irvine n’hésite pas à commenter le nombre actuel de pilotes.

« Je pense que Lewis est dans une ligue différente que les autres », a déclaré Irvine, bien que cet éloge soit pondéré par une comparaison. « Il n’est pas dans la ligue de Michael et je ne pense même pas qu’il soit proche, bien qu’il accumule de nombreuses victoires. Il a la meilleure voiture, il y a plus de courses et la compétition est discutable.

« Je pense que Vettel est bon s’il est à l’avant et qu’il n’y a personne pour le concurrencer. Quand on observe Lewis piloter, il est concentré sur la course et déterminer à devancer son adversaire. »

« Vettel, quand il court, il est concentré autant sur l’autre gars que sur l’endroit où il doit se diriger et heurte inévitablement l’autre, ce qui arrive presque tout le temps. »

« Je pense que Vettel est un bon pilote, mais en tant que quadruple champion du monde, je ne le constate pas. Je pense qu’il est surestimé, qu’il est un poney à un tour et que Lewis a un talent beaucoup plus complet. »

« Michael était toujours compétitif, comme Senna, mais Lewis a ses jours d’absence », a-t-il ajouté. « Si vous regardez les deux années où Lewis et (Jenson) Button étaient ensemble, Button l’a surpassé en deux ans.Personne n’a jamais fait ça à Michael, son niveau de performance était constamment plus élevé. »

« Lewis est un pilote incroyablement talentueux. Quand il est arrivé en Formule 1, il était fantastique à regarder et ses dépassements étaient sans pareil. Il est probablement un meilleur dépasseur que Michael, mais il peut manquer de rythme ou de régularité. Sur ce point, je pense que personne n’atteint Michael, pas même Senna. »

« Je pense que Michael était probablement le meilleur de tous les temps. Je pense que la technique de Senna était imparfaite. Il était ce pilote incroyablement talentueux et avait un toucher incroyable, mais il avait quelques techniques qui n’étaient pas correctes et il n’a pas tout corrigé. »

« Je me souviens que lors du Grand Prix du Japon, Michael était le plus rapide et j’étais deuxième, lors de mon arrêt dans la voie des stands. Senna n’était que quatrième. »

« Michael a ravitaillé et Senna ne l’a pas fait, alors il a raté des choses. Je suis un grand fan de lui, mais je pense que Michael aurait, eh bien, Michael l’a battu quand ils étaient en course. »

« Sur un tour, Senna était un pilote extraordinaire, mais je pense que sa technique était légèrement imparfaite. Je n’aurais pas pu reprocher à Michael. Techniquement, il n’était pas si bon mais son talent actuel avec ses pieds, ses bras, sa sensation et son anticipation était sans pareil. »

« Il y avait des endroits où je ne pouvais pas faire ce qu’il faisait. Ensuite, il me copiait simplement dans les endroits, j’étais plus rapide que lui. Je me souviens de Silverstone, j’étais beaucoup plus rapide dans le dernier virage et il n’arrivait pas à comprendre comment je faisais. Il passait toujours par la télémétrie et le comprenait, puis il me copiait. C’était donc le problème pour moi, il a juste eu un talent incroyable que vous ne pouvez pas copier. « 

Il est évident que Irvine se préoccupe toujours de ce sport, mais pas sous sa forme actuelle et il aspire à retrouver les racines de la Formule 1.

« Je ne le regarde plus parce que ça m’ennuie », a-t-il admis. « Je regarde les voitures faire le tour du circuit et je pense que c’est incroyablement ennuyeux parce que c’est tellement plat. »

« C’est assez synthétique et ce n’est pas brut. C’est trop parfait et quand on fait une erreur, on ne paye pas le prix. Je pense que le moins que vous devriez payer si vous faites une erreur, c’est perdre beaucoup de temps. »

« Dans les années 1950, si vous faisiez une erreur, vous êtes mort, vous pouviez être tué dans les années 60, vous vous blessez la plupart du temps et les années 80, vous vous blessez de temps en temps. »

« Aujourd’hui, c’est de plus en plus sûr. Ce qui est une bonne chose, mais c’est allé trop loin. Ce ne sont que des progrès mais des progrès, jusqu’à quand ? Et je pense qu’on se retrouve avec un spectacle fade et pas intéressant. »

« Je pense que les fabricants ne devraient pas être autorisés dans la Formule 1. Je pense qu’ils devraient être autorisés à entrer en tant que fournisseurs de moteurs et c’est tout », a ajouté Irvine.

« Quand les constructeurs arrivent, ils dépensent beaucoup d’argent et ils réussissent ou pas. S’ils réussissent bien, ils se retirent parce qu’ils n’ont plus rien à prouver. S’ils réussissent vraiment mal, ils se retirent parce qu’ils sont gênés. »

« Ferrari a beaucoup de puissance et consomme beaucoup d’énergie des équipes environnantes. Je pense que Mercedes a trop de moyens financiers, ce qui pose le même problème. L’argent finit par détruire ce sport »

« C’est une question assez profonde et je pense que cela doit probablement passer par une réduction de l’aspect financier avant de pouvoir le reconstruire et le rendre tel qu’il était: gladiateur et brut. »

« Il y a beaucoup de choses qui doivent changer, et chaque chose que vous changez aura un effet d’entraînement. Mais le nouveau propriétaire a payé beaucoup d’argent pour cela, donc je ne pense pas qu’ils vont prendre le risque de le faire. »

Source : BBC Irlande du Nord

Commentaires Facebook

Laisser un commentaire