Grosjean: Renault « devrait craindre » Haas

Romain Grosjean, pilote Haas estime que Renault devrait être inquiet pour l’avenir

Les deux équipes se sont battues toute la saison 2018 pour la quatrième place, l’équipe française les devançant de 29 points à l’issue du grand-prix d’Abou Dhabi.

En plus des batailles en piste, Renault et Haas ont fait le spectacle ailleurs. À cause d’une réclamation de Renault, Grosjean a été disqualifié du Grand Prix d’Italie après un problème avec son fond plat. Il a perdu sa sixième place et donc huit points.

Grosjean s’est exprimé à Motorsport.com de cette réclamation et de la rivalité grandissante entre les deux équipes.

« Je ne pense pas que ce soit une bonne stratégie sportive. Mais oui, nous les effrayions, ce qui est bien. Ils devraient l’être aussi pour l’avenir », a déclaré Grosjean.

Haas était sans doute l’équipe qui a le plus progressé en 2018, mais cela ne s’est pas vu au classement général du championnat des constructeurs. Pour continuer la courbe ascendante, Grosjean insiste sur le fait que l’équipe doit améliorer la vitesse de fabrication pour garantir que toutes les pièces arrivent à l’heure et pour faire les mises à niveau sur la piste.

« Il y a plusieurs choses. Un exemple est que nous ne produisons pas de pièces. Nous devons donc les fabriquer à l’extérieur et parfois cela prend un peu trop de temps », a-t-il ajouté. « Quand cela prendrait trois jours [pour eux], notre équipe prend peut-être trois semaines pour le faire. Comme le plancher, nous n’avions pas le temps de le changer pour Monza, c’était la seule chose à faire. Le gain de performance est nul. Absolument zéro, zéro, mais nous n’avions tout simplement pas le temps de le faire pour Monza, et Renault en a profité. »

Commentaires Facebook

Laisser un commentaire