Une rivalité avec Red Bull serait «épique» – Hamilton

Lewis Hamilton se lèche les babines en raison de la possibilité d’une bataille à trois pour le titre cette saison.

La star de Mercedes a battu Sebastian Vettel et la Ferrari en 2018, remportant ainsi son cinquième titre mondial.

Bien qu’il veuille donner à son rival allemand la chance de relever un autre défi en 2019, il croit que le Red Bull à moteur Honda pourrait également être de la partie.

Red Bull se prépare pour une nouvelle ère. Après 12 années de relations avec Renault, Red Bull a opté pour l’unité de puissance Honda pour les deux saisons à venir. Le constructeur japonais a apparemment pris des décisions éclairées en montrant des signes d’amélioration avec son équipe junior, Toro Rosso la saison dernière.

La dernière campagne de Red Bull a été entravée par des problèmes de fiabilité: l’équipe n’a remporté que quatre Grands Prix et n’a pas réussi à défier systématiquement Mercedes et Ferrari – mais Hamilton estime qu’une bataille potentiellement « épique » est à l’horizon si l’équipe de Milton Keynes peut produire un package compétitif.

« J’imagine que ça va être Sebastian (mon principal rival) et Valtteri (Bottas) à mes côtés, mais est-ce que Red Bull… ils ont une super voiture, et ils étaient très forts à la fin de l’année« , dit Hamilton. « Ils ont un nouveau moteur l’année prochaine. Sera-t-il capable de rivaliser avec les nôtres? J’espère que oui, car ce serait épique si Red Bull pouvait vraiment commencer à se mêler un peu plus à nous, week-end à après week-end. »

« Ils doivent évidemment améliorer leur fiabilité, ce qui les a beaucoup désavantagés cette année. Donc, il y a beaucoup de domaines [à travailler], mais je leur souhaite vraiment le meilleur – et nous sommes prêt pour la compétition à coup sûr. « 

2018, une autre occasion manquée pour Red Bull et Ferrari.

Mercedes a notamment profité des erreurs de leurs adversaires pour remporter un cinquième titre de champion du monde, et Hamilton a remporté le titre des pilotes pour la quatrième fois en cinq ans.

Et la star britannique n’attribue pas son succès récent à un facteur individuel, mais insiste sur le fait que sa confiance s’est épanouie à mesure qu’il vieillit.

« Je ne pense pas que ce soit une année particulièrement riche en enseignements », a-t-il ajouté. « Au fur et à mesure que je grandissais, je me comprenais de plus en plus, je pouvais me centrer et mieux équilibrer les choses que vous obtenez avec l’expérience, lorsque vous faites des erreurs, vous en tirez des leçons. »

« Je viens de donner le meilleur de moi tout au long de l’année et ça ne va jamais s’arrêter, je vais continuer de travailler sur ça et d’essayer de travailler sur les résultats, sur l’énergie que je projette envers les gens, mon engagement envers toutes les choses différentes que j’ai. »

Donc, avec Hamilton et Vettel prêts à nouveau à se défoncer, Charles Leclerc, impatient d’impressionner Ferrari, et Max Verstappen et Pierre Gasly armés d’une Red Bull à moteur Honda, 2019 devrait certainement être une saison divertissante…

Commentaires Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *