Kubica: Je ressemble plus à un «rookie»

Robert Kubica dit qu’il se sent plus comme un rookie que comme un ancien combattant alors qu’il se prépare à revenir en Formule 1.

Le pilote polonais a rejoint Williams avant la saison 2019, mettant ainsi fin à une absence de huit ans après son accident mettant en jeu sa vie, qui l’a blessé au bras.

Le pilote de 33 ans a déjà été présenté comme une future star du sport, signant sa première et unique victoire au Grand Prix du Canada en 2008. Lors de son premier relais, il cumulait 76 courses en cinq saisons aux côtés de BMW Sauber et de Renault.

Bien que Kubica ait occupé un rôle de pilote de réserve chez Williams en 2018, ainsi que des essais pour Renault en 2017, il n’a pas couru en Formule 1 depuis la finale de la saison 2010 à Abou Dhabi.

S’adressant à Motorsport.com, il a déclaré: « En Australie, je ressemblerai plus à un pilote débutant qu’à un pilote ayant déjà effectué cinq saisons. La raison est que la F1 a beaucoup changé. La F1 a toujours changé et si vous comparez les voitures du début et de la fin des années 2000, elles sont complètement différentes. »

« Je dois travailler dur et je suis impatient de relever le défi, mais j’ai aussi hâte de trouver la façon naturelle de piloter que j’avais par le passé – lorsque vous êtes souvent dans la voiture et que vous courez tous les 10 jours environ. Tout doit venir le plus naturellement possible, vous n’avez pas à le chercher et c’est tout naturel. »

Le champion du monde 2018 de Formule 2, George Russell, sera l’associé de Kubica à Williams.

Le Polonais estime que son expérience devrait lui permettre de rivaliser avec le pilote junior Mercedes.

« Ce qui m’aide, c’est que j’ai vécu ce sport à un niveau aussi élevé. J’ai donc expérimenté ce que signifie être un pilote de F1 et ce que signifie faire la course contre les meilleurs pilotes », a expliqué Kubica.

« J’espère que cette expérience m’aidera à atteindre les niveaux souhaités et c’est l’objectif. J’ai les pieds sur terre et je sais que la prochaine étape sera un grand défi du point de vue sportif. »

« Etre parmi 20 pilotes de F1 est un grand honneur mais aussi un travail difficile. Il y a donc un gros défi à relever. Tout ce qui m’importe, c’est mon travail et ce que je fais, il y aura toujours quelqu’un qui te jugera et de différentes manières. »

Commentaires Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *