«Le package Red Bull-Honda est un peu trop agressif» selon Horner

Les plus de 8 000 km réalisés lors des essais avec Red Bull et Toro Rosso témoignent de l’excellent hiver du motoriste.

L’une des caractéristiques du design de la Red Bull qui a le plus frappé est le faible niveau d’encombrement au niveau du moteur Honda.

Huit jours d’essais hivernaux ont révélé une grande fiabilité, avec 8 230 km parcourus par Toro Rosso et Red Bull. Pas de problème particulier pour le moment, Toyoharu Tanabe, directeur technique, explique comment des modifications seront apportées pour une intégration optimale du moteur et du châssis.

C’est l’hiver le plus intéressant auquel Honda a participé depuis son retour en Formule 1 et les fantômes de la philosophie de conception suivie par McLaren, sont définitivement loin.

L’installation compacte se traduit par des avantages aérodynamiques directs. Il appartient aux techniciens de trouver l’équilibre parfait entre efficacité aérodynamique et besoins du groupe propulseur, en termes de fiabilité, en particulier lorsque les températures seront beaucoup plus élevées que les tests sur les circuits de course.

« Nous avons réussi à effectuer les 8 jours d’essais hivernaux sans problèmes majeurs sur le groupe moteur, ce qui nous a permis de couvrir un bon kilométrage. Nous avons souffert de problèmes mineurs au cours de la deuxième semaine. Nous essayons de régler tous les problèmes qui peuvent survenir avant le début de la saison », a expliqué Tanabe.

Ces derniers mois, l’environnement Red Bull a répété à quel point la relation avec Honda aurait été complètement différente de celle qui s’est produite avec McLaren, laissant au concepteur une liberté maximale en matière de conception, de recherche de performances et de fiabilité. Les techniciens de Red Bull auraient pour tâche de « placer le bloc d’alimentation dans la voiture ».

Un mariage parfait entre le moteur et le chassis

Tanabe, interrogé par Autosport, a déclaré: « Nous n’avons pas de problèmes sérieux avec l’installation actuelle, mais nous avons trouvé certains aspects à améliorer en raison du design étroit. La forme était un peu trop agressive, nous devrons donc le faire un peu différemment. Ce n’est pas un gros problème ».

Ce que Christian Horner a défini comme une œuvre d’art, c’est l’intégration dans la voiture du bloc moteur avec tous les accessoires, « le meilleur jamais fabriqué par Red Bull ».

Tanabe a révélé que des corrections avaient déjà été apportées sur la piste. Il sera intéressant en Australie de découvrir d’autres solutions, notamment des ouvertures plus généreuses près de l’échappement ou une carrosserie plus « abondante » dans d’autres domaines.

L’hiver reste très productif et positif pour le partenariat Red Bull-Honda, résume Guillaume Rocquelin, responsable des ingénieurs sur la piste: « Nous avons beaucoup appris sur la RB15 et sur la direction que nous voulons prendre. Honda a été exceptionnel à tous points de vue, nous avons eu une grande fiabilité et la relation avec l’équipe est exceptionnelle ».

Commentaires Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *