Le partenariat Ferrari et Haas a causé des « tensions » avec ses rivaux – Force India

Les liens étroits entre Haas et Ferrari sont à l’origine de « frictions » entre l’écurie et ses rivales, selon le patron de Racing Point Force India, Otmar Szafnauer.

Haas a annoncé le mois dernier qu’il ne ferait pas appel de sa réclamation contre Force India après avoir prétendu que la nouvelle équipe n’était pas un constructeur, car elle utilisait un dessin d’une autre entité.

L’équipe américaine, qui prétendait chercher la « clarté », avait déjà fait l’objet d’une plainte de Renault conduisant à l’exclusion de Romain Grosjean du Grand Prix d’Italie pour fond plat illégal.

Le partenariat technique de Haas avec Ferrari a été maintes fois remis en question depuis que l’équipe a rejoint la F1 en 2016 et a également fait l’objet de demandes des contrôles FIA au début de cette année.

Szafnauer, interrogé par Autosport sur la source de la tension Haas, a déclaré: « Lorsque vous concevez, fabriquez et construisez vos propres voitures et que d’autres équipes se contentent de recevoir la technologie, c’est normal qu’il y ait des tenions. Je pense que c’est vraiment ce dont il s’agit. Ce n’est pas une question de compétitivité. C’est la cause fondamentale des frictions. Il est un peu curieux de constater que seules deux équipes avaient un fond plat qui n’était pas conforme à la réglementation après que la FIA l’ait signalé, il s’agissait de Haas et Ferrari [faisant référence à la disqualification de Grosjean à Monza]. »

Le directeur de courses de la FIA, Charlie Whiting, a déclaré que la F1 devra examiner « très attentivement » le respect de la réglementation concernant les partenariats techniques, déclarant que les inquiétudes avaient commencé avec Haas.

Force India avait demandé des éclaircissements sur la situation. Szafnauer a ajouté: «Notre équipe a eu beaucoup à faire cette année, ce qui a détourné notre attention de ce type de choses. Nous verrons comment cela se passera à l’avenir. »  La FIA et la FOM s’efforcent de clarifier ces choses pour s’assurer que les équipes restent des constructeurs et sont indépendantes les unes des autres par rapport au règlement. « Ainsi, par exemple, toutes les pièces aérodynamiques devaient être conçues et fabriquées par un constructeur. Vous ne pouvez pas les partager. »

Szafnauer a déclaré que la protestation de Haas était à la fois « bonne et mauvaise ».

« La bonne nouvelle est qu’ils ont suivi le processus, tout le monde a mis ses cartes sur la table et les commissaires sportifs ont confirmé que nous étions bien un constructeur. L’ironie est que nous avons conçu beaucoup plus de pièces que Force India ».


Commentaires Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *