Leclerc ne sera pas aussi « accommodant » que Raïkkonen

Charles Leclerc ne sera pas aussi « accommodant » envers Sebastian Vettel que Kimi Raïkkonen l’était chez Ferrari, estime le directeur sportif de la Formule 1, Ross Brawn.

Leclerc, la recrue vedette de la F1 en 2018, remplacera Raïkkonen aux côtés de Vettel la saison prochaine. Il est prêt à se battre pour le titre dès sa première année avec la célèbre équipe italienne.

Brawn, qui a joué un rôle essentiel dans le succès de Ferrari avec Michael Schumacher entre 1997 et 2006, estime que son nouveau coéquipier constituera un défi de taille pour Vettel.

« Je ne pense pas que Charles Leclerc sera aussi accommodant que Kimi l’était parfois« , a déclaré Brawn dans une interview sur le site officiel de la F1.  « Kimi est un leader, ne vous méprenez pas, mais je pense que Kimi savait ce qu’il en était de la situation dans l’équipe

Le quadruple champion du monde Vettel a déjà déclaré qu’il ne s’attendait pas à « problèmes en piste » avec Leclerc la saison prochaine.

Cependant, Vettel sera sous pression pour mener l’équipe et demeurera son principal atout à la course aux titres après une saison 2018 au cours de laquelle ses propres erreurs ont contribué à empêcher Ferrari d’être sacrée.

Brawn a déclaré que la saison de Vettel était «mitigée» mais a insisté sur les améliorations nécessaires des deux côtés pour mieux combattre Mercedes / Lewis Hamilton au cours d’une saison complète.

« Il a signé quelques très bonnes performances, et a joué un grand rôle dans la progression de l’écurie mais à la fin, l’équipe et Seb ont perdu en compétitivité », a déclaré Brawn à propos de la saison de Vettel.

« Je ne connais ni la dynamique ni la chimie de l’équipe, ni la relation de Seb au sein de l’équipe, ni comment cela fonctionne. Il a commis une ou deux erreurs, ce qui est regrettable, mais cela peut arriver aux pilotes. L’équipe a semblé techniquement régresser pendant plusieurs courses, puis est revenue à une spécification plus ancienne qui a corrigé le tir. »

Vettel a mené le championnat après les 10 premières courses et a remporté la victoire lors de la première course après la pause estivale, mais a ensuite échoué à gagner à nouveau lors des neuf derniers GP.

C’est en partie à cause de la mauvaise direction du développement de la Ferrari, mais Brawn a déclaré que Vettel ne pouvait pas être un « passager neutre » pendant ces moments.

« En tant que pilote, vous devez être impliqué « , a déclaré Brawn.

« Je me souviens que lorsque j’étais chez Ferrari, si nous avions des doutes, Michael [Schumacher] frapperait à ma porte pour en parler et passer du temps avec les ingénieurs et travailler jusqu’à ce qu’il se familiarise avec ce qui se passait. »

« Cela motive une équipe et peut être un catalyseur pour que les gens voient les choses d’une manière différente. La différence entre le succès et l’échec est souvent due à de petites choses. Je ne pense pas que lui ou l’équipe ait besoin de changer radicalement les choses, ils ont juste besoin de ce dernier coup de polish pour gagner. »

Commentaires Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *