Les valises de Ricciardo remplies de secrets de Red Bull.

Selon son coéquipier Nico Hulkenberg, Daniel Ricciardo devrait révéler tous les secrets de Red Bull à sa nouvelle équipe Renault.

Ricciardo a pris la décision surprise de passer de Red Bull à Renault à la fin de la saison dernière. L’Australien veut se battre pour le championnat des pilotes de F1 et pense que sa nouvelle équipe va devenir un leader dans les années à venir.

Son coéquipier Hulkenberg, qui a terminé septième au classement en 2018, espère que ces connaissances supplémentaires leur donneront un avantage.

« Ricciardo va apporter une bouffée d’air frais, et il aura certainement des informations importantes en provenance de Red Bull », a déclaré l’Allemand à AMUS (Auto Motor und Sport). « Certaines choses comme comment ajuster la voiture par exemple pourrait être intéressantes pour nous. Nous, les pilotes, ne sommes pas des techniciens et certainement pas des aérodynamiciens. Il ne peut donc pas dire« nous devons faire comme ceci ou cela ». Malheureusement, ça ne marche pas comme ça. Mais il pourrait nous aider en expliquant ce que Red Bull a fait lors de la configuration de la voiture ou quels systèmes ils utilisent sur leur voiture. »

En attendant, Max Verstappen a adressé son ancien coéquipier quelques politesses avant la nouvelle saison.

« Personnellement, il ne me manquera pas, mais il était amusant et agréable comme coéquipier », a déclaré Verstappen au journal néerlandais Algemeen Dagblad. « Cela n’arrive pas souvent et peut-être que cela ne se reproduira plus. Mais est-ce qu’il va me manquer? Je crois c’est ce qu’il avait ici qui va manquer à Daniel. »

Verstappen a également déclaré à quel point il était heureux que Red Bull ait abandonné ses moteurs Renault au profit de Honda depuis cette année.

« L’attitude de Honda et ses projets sont totalement différents de ceux auxquels nous étions habitués avec Renault », a-t-il ajouté. « Avec Renault, nous devions toujours faire pression. Cela devait toujours venir de nous et c’était généralement ignoré. Maintenant, c’est l’inverse et on nous pousse à fournir des pièces. Ils ont besoin de boîtes de vitesses et de choses de ce genre de notre part, qui ne sont vraiment pas si faciles à fabriquer. Mais Honda veut juste tester, tester, tester. Ils font plus de kilomètres que moi sur le circuit. « 

Commentaires Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *