Mosley recadre ceux qui « glorifient le risque » en F1

L’ancien président de la FIA, Max Mosley, a soutenu l’introduction du dispositif controversé « Halo », conçu pour protéger la tête d’un pilote pendant les courses, et a critiqué les acteurs du sport qui continuent de « glorifier les risques » inhérents à la Formule 1.

Le système de protection du poste de pilotage « Halo » divise les opinions, mais l’ancien président Mosley a déclaré que l’actuel président de la FIA, Jean Todt, avait raison de l’imposer.

« Je ne suis pas allé à une course depuis 2009, mais je regarde beaucoup de courses à la télévision », a-t-il déclaré à Auto Motor und Sport. « Je dois dire que les voitures sans Halo semblent presque démodées maintenant », a déclaré l’homme âgé de 78 ans. »

« Depuis les années 60, j’ai entendu dire que le sport devient de plus en plus sûr et que l’argent joue un rôle de plus en plus important, ce qui gâche le plaisir. Et pourtant, la formule 1 est devenue de plus en plus populaire. »

« Je conseille aux personnes qui glorifient le risque d’assister à des funérailles. Il n’y a rien de pire que de subir le décès d’un jeune sportif. Ok, il est mort en faisant quelque chose qu’il aimait. Mais c’est terrible pour les proches », a ajouté Mosley.

Mosley soutient également les efforts du président de la FIA, Todt, et Liberty Media pour mettre en place des plafonds de budget obligatoires pour les équipes, mais note que les équipes ne seront jamais complètement d’accord.

« Aussi avancées qu’elles soient avec leur technologie, elles sont tellement conservateurs au sujet de la modification du système« , a-t-il déclaré. « Elles ne veulent tout simplement rien changer. »

« Les grosses équipes ne veulent pas renoncer à leur avantage par rapport à celles qui ont moins d’argent. Si vous employez trois fois plus de personnes, c’est comme si vous couriez avec un moteur à cylindrée supérieure.Ces équipes n’accepteront jamais un plafond budgétaire », a ajouté Mosley.

Commentaires Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *