Qui est ROKiT le nouveau sponsor de l’écurie Williams ?

Un géant des télécommunications mais pas que !

ROKiT est une nouvelle marque de télécommunications qui défie le statu quo. Elle propose à un prix abordable une technologie, une performance et une conception de premier plan pour les smartphones, ainsi que l’installation de réseaux Wi-Fi innovants pour rendre le monde meilleur.

ROKiT travaille au niveau international pour développer les villes intelligentes et déploie actuellement le Wi-Fi public dans 27 des plus grandes villes en Inde, avec pour objectif de créer des villes intelligentes dans 10 autres pays au cours des trois prochaines années. Le réseau Wi-Fi maillé innovant de ROKiT fournit aux communautés des connexions meilleures, plus rapides et plus économiques.

Le portefeuille de ROKiT comprend également une gamme de combinés, dont l’une des innovations clés – la 3D sans lunettes – permet aux utilisateurs de faire l’expérience de la bibliothèque sans cesse croissante de contenu 3D de l’application 3D de ROKFLiX.

Contrairement aux autres marques technologiques, ROKiT va plus loin que les forfaits de conversation, de messagerie texte et de divertissement standard. Son forfait unique, appelé ROK Life Services, comprend les pannes de véhicule, Home Start, une protection pour clé perdue ou cassée, une assurance mondiale contre les accidents personnels et la télémédecine.

ROKiT devrait être lancé aux États-Unis et au Royaume-Uni en mars 2019.

ROKiT est l’invention du philanthrope et innovateur du monde des affaires, John Paul DeJoria et de l’entrepreneur britannique Jonathan Kendrick, dont la passion personnelle pour l’innovation, l’ingénierie et le sport automobile en ont fait le moteur ultime de ROKiT et devient le parrain de l’emblématique équipe de course britannique.

Les relations étroites de Kendrick avec la Formule 1 et Williams ont débuté à Wolverhampton à l’âge de 17 ans avec Goodyear Racing. En tant que membre de l’équipe Williams, Kendrick a fièrement conçu les pneus de la voiture de course d’Alan Jones au Grand Prix d’Argentine de 1978 à Buenos Aires.

Source : site internet de Williams

Commentaires Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *