Racing point veut être en tête du peloton

Quel est le potentiel de l’écurie de Lance Stroll ?

Nous sommes d’accord, Racing Point F1 Team n’est pas le nom le plus créatif de l’histoire de la Formule 1, mais ce n’est pas un concours de popularité, mais de rapidité, et Racing Point avec Sergio Pérez l’a démontré.

L’année dernière, la saison a été difficile du fait des changements structurels: la crise économique a entraîné le transfert de l’équipe à Lawrence Stroll, milliardaire canadien, qui détient désormais le plus grand nombre d’actions.

Son fils, Lance, sera aux commandes d’une des deux voitures. L’autre sera entre les mains de Sergio Pérez, le pilote mexicain qui a offert le plus de podiums de l’histoire de Force India et qui cherchera à nouveau à être «the best of the rest» (le meilleur du reste), aux côtés du Canadien.

Cela ne semble pas grand chose et pourrait même être décrit comme un objectif médiocre. Mais compte tenu des réalités économiques de la F1, de la lutte pour les podiums et de la domination sans partage de Ferrari, Mercedes et Red Bull, il ne s’agit pas seulement de faire joli sur le tableau du classement. Après les ogres, le prochain à la table du festin de l’argent est celui qui est derrière eux. Donc, c’est une affaire d’argent. Et l’argent en F1 compte beaucoup.

L’année dernière, ils étaient septièmes et ils ont repris le match avec zéro point au milieu de la saison. Cette année, ils seront tout de suite dans la bataille, bien qu’ils ne soient pas considérés comme favoris pour être quatrième, si l’on prend en compte les performances réalisés pendant les essais de présaison.

image : formula1.com
Commentaires Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *