Rentrée de la F1 : tout ce qu’il faut retenir de la première journée

Le Championnat du Monde FIA ​​de Formule 1 2019 a débuté aujourd’hui à Melbourne, avec les deux premières séances d’essais libres du Rolex Grand Prix d’Australie

L’action a commencé, sous les yeux d’une foule de 84 500 personnes qui ont rempli les tribunes du circuit d’Albert Park, soit 10 000 de plus que l’année dernière et un record depuis que la course s’est déplacée vers la capitale de l’État de Victoria en 1996.

Malgré le beau temps et le ciel ensoleillé, un nuage plane toujours sur le paddock, à la suite du décès soudain et inattendu de Charlie Whiting, directeur de la Formule 1 de la FIA, décédé hier matin à Melbourne.

Toutes les équipes ont rendu hommage à un homme qui avait passé presque toute sa vie professionnelle dans le paddock F1. Jean Todt, président de la FIA, et Chase Carey, président et directeur général de la Formule 1, ont également exprimé leur sentiment de perte. Ils ont fait une déclaration émouvante lors de leur rencontre avec la presse cet après-midi.

Les deux séances de 90 minutes ont donné des résultats contrastés. Le premier a produit des temps incroyablement serrés entre les meilleurs pilotes, à l’instar de ce qui s’était passé à la fin des essais hivernaux à Barcelone.

Les cinq premiers, composés à la fois de Mercedes, de Ferrari et de la Red Bull de Max Verstappen, n’étaient plus séparés que par 267 millièmes de seconde. Lewis Hamilton a été le plus rapide en 1.23.599, battant Sebastian Vettel par seulement 38 millièmes.

Le nouveau coéquipier de l’Allemand chez Ferrari, Charles Leclerc, a terminé troisième, à 74 millièmes de seconde sur le champion du monde en titre, suivi de Verstappen pour Aston Martin Red Bull Racing avec un 1.23.792. Valtteri Bottas a terminé en tête du classement des autres au volant de sa Mercedes AMG Petronas Motorsport avec un temps de 1.23.866.

Lors de la deuxième séance, les deux Mercedes étaient encore très proches l’une de l’autre. Hamilton est à nouveau le plus rapide en 1.22.600, battant Bottas de seulement 48 millièmes. Cependant, cette fois, les poursuivants se trouvaient un peu plus loin, battus par les deux Red Bull motorisés par Honda, Verstappen à 8 dixièmes et Pierre Gasly à 42 millièmes de plus.

Sebastian Vettel était le meilleur des Ferrari, cinquième en 1.23.473. Si cette séance du vendredi devait décider de la grille, alors l’Allemand se retrouverait aux côtés de son coéquipier des quatre années précédentes, Kimi Raikkonen. Pilotant désormais pour Alfa Romeo, le Finlandais s’est classé sixième en 1.23.572.

Le coéquipier actuel de Vettel, le Monégasque Leclerc, a terminé neuvième en 1.23.754, derrière le nouveau duo Renault, le héros local Daniel Ricciardo, huitième en 1.23.644 et l’allemand Nico Hulkenberg, septième en 1.23.574.

Cela signifie-t-il que Mercedes est le grand favori de la première victoire de la saison? Il est trop tôt pour le dire.

Plus que jamais, les résultats de vendredi ne doivent pas être considérés comme fiables, même si les Flèches d’argents ont l’air vraiment compétitives dans toutes les conditions et avec tous les types de pneus.

Ce n’était pas le jour le plus simple pour les trois pilotes rokies de cette année, en particulier lors de la deuxième session. Alexander Albon a pris la dix-septième place de la Toro Rosso Honda avec un temps de 1.24.675, suivi de Lando Norris pour le McLaren F1 Team (1.24.733) et de George Russell avec un 1.26.453 pour ROKiT Williams Racing.

Soulignant les problèmes de l’équipe de Grove en ce début de saison, Robert Kubica a été le dernier avec 1.26.655. Néanmoins, ce fut un jour spécial pour le pilote Polonais, qui marqua son retour en Formule 1 après une absence de huit ans.

Source : formula1.com, skysports

Commentaires Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *