Ricciardo: Comment les modifications de règles a entraîné un gros changement physique

Daniel Ricciardo a révélé comment les nouvelles règles de la Formule 1 ont modifié son programme d’entraînement hors saison et lui ont conféré un avantage pour ses débuts avec Renault lors du Grand Prix d’Australie, le mois prochain.

En vertu des modifications introduites pour 2019, les pilotes les plus lourds ne sont pas pénalisés comme auparavant, le poids minimal de la voiture étant augmenté de 7 kg pour atteindre 740 kg. De manière tout aussi importante, au moins 80 kg doivent être constitués du pilote, de son siège et de son équipement.

Cela annule l’avantage que possédaient les pilotes plus petits et plus légers dans le passé, car ils devront désormais faire fonctionner du ballast dans la zone du cockpit s’ils pèsent moins de 80 kg minimum.

Pour Ricciardo et les autres pilotes de grande taille, cela signifie moins de concentration sur le maintien du poids.

« Nous pouvons être un peu plus lourds cette année », a-t-il déclaré. « Je n’ai pas pris de poids intentionnellement, mais nous n’avons pas hésité à faire un peu plus de musculation. Mon programme impliquait plus de musculation par opposition à un cardio plus lourd et à la réduction du poids »

Une fin difficile de saison 2018 a frustré l’australien de par sa série de défaillances mécaniques et de malchance.

Bien que Ricciardo, 29 ans, ait terminé sixième du championnat, il n’a enregistré aucun podium après sa deuxième victoire à Monaco en mai, tandis que son coéquipier Max Verstappen avait remporté la victoire en Autriche et au Mexique et a terminé quatrième de la course au titre.

Il avait donc besoin d’un peu de temps pour recharger ses batteries avant de rejoindre Renault après cinq saisons avec Red Bull. « Je me comparerais à Arnold Schwarzenegger du début des années 90 », a déclaré Ricciardo avec un rire éclatant. « Physique très similaire, éthique de travail très similaire… sans jus! »

« J’ai fait la plupart de ma préparation d’avant-saison en Australie, juste pour la météo. On a beaucoup plus de souplesse lorsque le soleil est au rendez-vous. »

Ricciardo a également révélé qu’il avait été plus raisonnable avec son entraînement en intersaison, et s’est plus reposé alors que les équipes se préparaient à lancer leurs nouvelles voitures pour la première fois.

« Il y a deux ans, je me suis beaucoup entraîné, au point de me sentir vide et épuisé lorsque nous sommes arrivés aux tests de pré-saison. J’étais un peu trop fatigué, alors j’ai été un peu plus malin cette fois. Les bons jours, j’ai poussé mais j’ai aussi pris le temps de me reposer et de laisser mon corps récupérer. En général, je crains le mois de février, car il fait froid et assez triste ici (en Europe), mais j’ai eu un printemps ensoleillé. »

Renault a lancé sa nouvelle voiture mardi, en prévision de la première séance d’essais de la semaine prochaine en Espagne. Les équipes n’auront que deux essais de quatre jours en Espagne avant le Grand Prix d’Australie.

Source : Wide World of Sports / Photos : foxsports.com

Commentaires Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *