Sabbatini: « Vettel en a marre de Ferrari »

Sebastian Vettel pourrait quitter Maranello fin 2019 pour se rendre chez Mercedes.

Selon le journaliste Italien Alberto Sabbatini qui s’est exprimé sur Pit-Talk, un échange de volant retentissant entre Vettel et Hamilton serait dans les tuyaux.

Sebastian Vettel a un contrat avec Ferrari jusqu’en fin de 2020. Pourtant, les adieux de l’Allemand à la Scuderia à la fin de cette saison ne sont pas une hypothèse farfelue. Le pilote Allemand est toujours en quête de son cinquième titre en F1, ainsi que son premier avec l’équipe de Maranello. Mais espérer que cela se produise semble très difficile, surtout cette saison. À l’heure actuelle, la supériorité de la Mercedes sur Ferrari est évidente, ce qui pourrait également entraîner la résiliation prématurée du contrat entre Vettel et la Scuderia.

Mais la chose la plus surprenante ne serait pas seulement l’adieu précoce de l’Allemand avec les Rouges, mais l’échange sensationnel Vettel-Hamilton à la fin de la saison.

De plus en plus de voix se font entendre dans le paddock, de sorte que cet échange ne peut être exclu. D’un côté, Mercedes qui voudrait de nouveau gagner avec un pilote allemand, de l’autre côté, l’équipe Maranello qui, avec Hamilton, pourrait trouver ce pilote capable de faire la différence pour ramener le titre suprême à Ferrari.

Sur quoi se basent ces affirmations?

Le journaliste Romain a raconté un événement qui s’est déroulé vendredi soir lors du week-end du Grand-Prix d’Espagne, à l’intérieur du camping-car de Mercedes. Sabbatini était présent.

« Il y avait une soirée à l’hospitalité Mercedes, une sorte de soirée tapas. Il y avait des gens de Mercedes et de Ferrari. J’ai bavardé avec une personne Allemande qui m’a expliqué en quoi consiste cette opération. C’est beaucoup plus concret que vous ne le pensez. En ce moment, les victoires répétées de Mercedes font sensation et nous ennuient un peu comme les Allemands. »

« Mais les Allemands ne voient pas Mercedes comme une étant réellement allemande. Et cela donne beaucoup de problèmes à l’entreprise qui dépense 400 millions d’euros par an pour gagner en F1. Parce que Mercedes est perçue comme une entité britannique. »

Sabbatini fait référence au fait que, dans l’équipe Mercedes F1, il y a très peu d’Allemands à commencer par les deux locaux britanniques de l’équipe à Brackley et Brixworth. Viennent ensuite les hommes de l’équipe majoritairement Britanniques, de l’équipe principale autrichienne Toto Wolff, puis suivent les pilotes Hamilton et Bottas, respectivement Anglais et Finlandais. En pratique en Allemagne, ce n’est pas du tout une équipe allemande. Au contraire, les Allemands préféraient beaucoup plus Mercedes lorsqu’il y avait Nico Rosberg.

« En Allemagne, c’est une équipe extraterrestre. C’était beaucoup plus allemand quand il y avait Nico Rosberg. Les Allemands regrettent beaucoup une Mercedes avec un pilote Allemand, d’abord avec Michael Schumacher, puis avec Nico Rosberg, capables de donner un souffle de ‘germanité’ à cette équipe. Elle est maintenant perçue comme une formation essentiellement anglaise où seul le nom Mercedes est allemand et rien de plus. »

En bref, après quelques saisons sans pilotes Allemands dans l’équipe Mercedes, il serait souhaitable de recruter un pilote Germanique pour le constructeur automobile de Stuttgart. Et il est clair que Sebastian Vettel correspond au profil recherché. Le pilote Ferrari pourrait être convaincu par les dirigeants de la société allemande de quitter Maranello à la fin de la saison, compte tenu également de l’impossibilité de gagner avec le Cheval Cabré dans l’état actuel des choses, comme indiqué au début de l’article.

« Le seul Allemand sur le marché est Vettel, qui en a marre d’être chez Ferrari. Il a compris que chez Ferrari, il n’avait aucun espoir et les Allemands voudraient faire un échange Vettel-Hamilton. »

Les plans ne se sont certainement pas déroulés comme prévu par Vettel lorsqu’il a signé pour la maison italienne, c’est-à-dire remporter le titre avec Ferrari en quelques saisons. Pour le moment, la victoire au championnat du monde Vettel-Ferrari est très peu probable. De plus, le fait d’avoir un coéquipier aussi rapide que Leclerc n’aide certainement pas psychologiquement le pilote Allemand.

Le temps de Vettel chez Ferrari semble prendre fin à l’issue de la saison en cours.

L’éventuel échange Vettel-Hamilton doit apporter des avantages des deux côtés. Tant du côté de Ferrari que de celui de Mercedes. « Mercedes aimerait avoir un pilote allemand avant même que le contrat avec Vettel expire. Vettel voudrait changer d’air. Ferrari n’a plus ce grand amour pour Vettel au profit de Leclerc. »

« Hamilton a toujours apprécié Ferrari, comme Senna à son époque et comme tant d’autres. Les contrats de Hamilton et de Vettel expirent tous deux en 2020. Anticiper l’expiration des contrats d’un an et échanger leurs têtes de gondole conviendrait à tout le monde. Mais l’équation comporte une inconnue avec Hamilton qui veut remporter sept championnats du monde. »

D’un côté, Hamilton a déclaré vouloir gagner d’autres championnats du monde avec Mercedes, mais en même temps, l’Anglais est probablement enthousiasmé par le fait d’être un pilote Ferrari. Si l’Anglais devaient aller chez Ferrari avant 2020, il voudra avoir des garanties économiques, mais surtout techniques et on ne peut pas lui en vouloir pour cela.

Le week-end du GP de Monaco arrive à grand pas et ouvre traditionnellement les premières discussions concernant le marché des pilotes. Nous verrons.

1 thought on “Sabbatini: « Vettel en a marre de Ferrari »

  1. Vettel il croit que c’est chez Mercedes qu’on résoudra des problèmes de pression ? Avec une Ferrari ultra rapide en ligne droite il n’as plus faire mieux que 2é avec un charle Leclerc qui reviens de plus en plus insistant. Je crois que c’est plutôt ça qui l’empêche de dormir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *