Spéciale Alonso : Ce qu’un double champion pense après la retraite de la F1

FERNANDO ALONSO va regretter les décisions qu’il a prises durant sa carrière en F1.

C’est le verdict de l’expert analyste Tony Jardine, qui affirme que l’Espagnol se rendra compte qu’il a pris sa retraite trop tôt alors qu’il a encore beaucoup à offrir.

Fernando Alonso a disputé son 312ème et dernier Grand Prix à Abou Dhabi le mois dernier, après avoir signé 32 victoires et 97 podiums au cours des 18 dernière années. Mais après avoir quitté Renault pour la première fois en 2006 à l’issue de deux titres de Champion du Monde Pilotes consécutifs, il n’a jamais atteint de nouveau les sommets attendus.

La chute d’Alonso a continué jusqu’à la fin de sa carrière chez McLaren où il terminait régulièrement ses courses au delà de la 10ème place. Ses difficultés avec la voiture peu compétitive de McLaren en 2018 l’ont convaincu d’abandonner complètement la F1 pour réaliser son souhait de remporter la Triple Couronne du sport automobile.

Alonso ne sera que le deuxième homme de l’histoire à réussir cet exploit s’il suit les traces de Graham Hill. Cependant, Jardine pense que des questions sur ce qui aurait pu se passer obscurciront les pensées de l’homme de 37 ans.

L’ancien directeur adjoint de McLaren estime que la F1 sera pire sans Alonso dans ses rangs.

« Ce sera toujours dans son esprit parce qu’il regardera la Formule 1, et il est toujours au top de son talent, c’est la chose la plus triste, et il va penser: ‘J’aurais pu le battre’, », a déclaré Jardine à Express Sport sur les possibles regrets d’Alonso. « Il avait juste besoin d’une voiture correcte, mais il a souvent été au mauvais endroit, au mauvais moment et pris de mauvaises décisions. Ces décisions remontent au moment où il est co-équipier de Hamilton à McLaren. Il a jeté ses jouets hors du berceau 2007 parce qu’il pensait que Hamilton bénéficiait d’un meilleur traitement et il décide de partir. Avec son manager, [Flavio] Briatore, il décide de retourner chez Renault. Renault était déjà sur une pente descendante, et il a passé deux ans en arrière-plan. Quelle décision stupide ! Ok, ensuite il va chez Ferrari, il n’était pas loin [de gagner] mais toutes ces années à jouer les seconds rôles, c’est très frustrant. Il a montré son incroyable talent parce que la Ferrari n’était pas une excellente voiture, et oui, il aurait pu gagner avec. Et maintenant il est perdu pour la Formule 1. C’est triste de ne pas l’avoir encore et il va intégrer l’Indy 500, comme il a envie. »

En mai prochain, Alonso aura la chance de compléter la Triple Couronne en ajoutant une victoire en Indy 500 à ses précédentes victoires au Grand Prix de Monaco et aux 24 Heures du Mans.

Le double champion de F1 pilotera pour McLaren Racing, le moteur de l’équipe devant être fourni par Chevrolet.

Tony Jardine s’est exprimé à Express Sport pour beIN Sports.

Commentaires Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *