Test d’Abu Dhabi : Charles Leclerc et Ferrari lors de la deuxième journée

Les temps forts de la deuxième journée de test d’intersaison.

Charles Leclerc a fini en tête de la feuille des temps à Abu Dhabi lors de cette deuxième journée d’essais de pré-saison en tant que pilote Ferrari. Il a amélioré le chrono de Sebastian Vettel effectué mardi. Le but de ce test était de donner aux 10 équipes une expérience des gommes Pirelli 2019 et de les comparer aux pneumatiques 2018.

Leclerc a battu la référence de Vettel après quelques heures à peine et s’est amélioré en début d’après-midi avec le pneu «Compound 5» de Pirelli – l’hypersoft 2019 – pour terminer sur un temps de 1’36 »450.


Le temps de Vettel mardi a été fixé avec le pneu hypersoft 2018. On pense que la nouvelle spécification de ce composé offre des performances similaires, mais a été améliorée pour générer moins de graining.
C’était moins rapide de 1 »7 que le temps de la pole pour le GP d’Abu Dhabi de dimanche réalisé par Lewis Hamilton.

Pierre Gasly, qui pilotait pour Red Bull était le plus proche challenger de Leclerc. Le Français était à 1,5 seconde de retard après avoir passé la majeure partie de la journée sur un 1’37 »976, avant de s’améliorer à deux reprises dans la dernière heure – une première de quatre centièmes de seconde, puis deux autres centièmes pour terminer sur un 1’37 »916. Lui aussi a utilisé le composé 5.

Lance Stroll a terminé sa première journée complète de pilotage au sein de Racing Point Force India avec le troisième temps le plus rapide alors qu’il attend la confirmation de son engagement avec l’équipe pour 2019.
Le Canadien a réalisé son effort en début d’après-midi avec un temps de 1’38 »044 sur des hypersofts conformes aux spécifications de 2018.

Mercedes avec Valtteri Bottas, a terminé quatrième, comme Stroll, avec un chrono établi au cours de la première moitié de la session de mercredi de neuf heures.

Carlos Sainz Jr a franchi la ligne d’arrivée avec un chrono de 1’38 »547, établi avec les hypersofts 2019 dans la dernière heure, se hissant au cinquième rang pour ses débuts sur une McLaren. Il a devancé Artem Markelov (Renault) d’un demi-dixième, alors que le pilote Williams 2019 – comme Markelov sur 2018 hypersofts – a talonné Sainz en se classant septième avec un temps de un 1’38 »802.

Le Pilote Toro Rosso, Daniil Kvyat, et le débutant de Haas, Louis Deletraz, ont tous deux utilisé le Compound 5 pour se placer entre les nouveaux coéquipiers de Williams.
Antonio Giovinazzi a complété les 11 pilotes. Le pilote Sauber a déclenché un drapeau rouge lorsqu’il s’est arrêté dans le tunnel en sortant de la pitlane dans l’après-midi.

Commentaires Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *