Tests de présaison: Quels sont les principaux enseignements à retenir? Édito

Ferrari a rapidement dégainé

On a beau dire que les résultats des tests ne reflètent pas forcément la hiérarchie, toutes les équipes se sont mises à analyser les temps au tour. C’est un jeu dangereux – Renault, on le sait bien, n’a pas soudainement développé la voiture la plus rapide en F1 – mais à cette occasion, un consensus dans le paddock n’a pas tardé à se dégager pour déterminer qui pourrait être le premier favori de 2019.

Dès le premier jour, le patron de Mercedes, Toto Wolff, a qualifié le départ de Ferrari d’ « ultra puissant ». Lewis Hamilton a ajouté 48 heures plus tard que leurs rivaux italiens avaient effectivement l’air très « très forts ». Le quatrième jour, c’était Helmut Marko de Red Bull. « Ferrari est pour le moment la voiture la plus rapide, puis ce sont Red Bull et Mercedes« , a déclaré Helmut à Sky Sports News. Une heure plus tard, Valtteri Bottas était d’accord: « À ce stade, ils sont un peu en avance. »

En analysant la pléthore de temps au tour, Mark Hughes de Sky F1 a déclaré: « L’ordre semble assez clair. Il semble que Ferrari ait peut-être quatre ou cinq dixièmes d’avance. Mais quand nous disons qu’ils ont quatre dixièmes d’avance, on ne connait pas la quantité de carburant embarquée… » Et cela, comme toujours, reste le gros problème de test.

Ce qui est plus quantifiable, c’est ce que nous savons de la nouvelle Ferrari. La SF90 a effectué le deuxième plus grand nombre de tours au cours des quatre premiers jours. La voiture ne montre aucun problème technique évident. Sebastian Vettel et Charles Leclerc ont tous deux livré des impressions positives sur la maniabilité et les performances de la voiture, avec leurs longs relais.

Pourtant, il y a toujours de la frilosité surtout du coté de Leclerc. « Ils ne poussent probablement pas et nous non plus », a déclaré le Monégasque.

Jusqu’ici, tout va bien pour Ferrari. Mais beaucoup de choses peuvent changer dans les 25 jours qui précèdent l’entrée en piste des voitures de la promotion 2019 pour la première séance d’essais à Melbourne.

Est-ce que Mercedes devrait se faire du souci?

Même s’ils sont sortis du premier test avec un écart important à combler, une machine à collectionner des titres comme Mercedes ne sera probablement pas trop perturbée si tôt dans une nouvelle année de F1.

« Il y a certes beaucoup de potentiel, mais ce n’est pas encore tout à fait là », a déclaré Bottas au sujet de la W10. « Je suis un peu impatient pour en découvrir plus sur la voiture et essayer vraiment de l’améliorer car il ne semble pas que nous soyons très en avance sur tout le monde. Je pense que cela nous motive. »

Ce n’est qu’au quatrième jour que Mercedes a haussé un peu plus le rythme de la voiture pour effectuer des tours performants, mais, compte tenu des pneus, ils n’étaient pas aussi rapides que ceux que Ferrari et Red Bull ont réussi à effectuer. Pourtant, la Mercedes 2019 est apparue aussi à l’abri que ses prédécesseurs qui ont remporté le titre et ils ont déjà enregistré des simulations de course complètes.

Hamilton et Bottas ont admis qu’il restait encore beaucoup à comprendre, mais ont souligné qu’il y avait beaucoup plus de potentiel en réserve. « Nous ne pensons pas que quiconque utilisera cette configuration de voiture pour la première course, y compris nous », a déclaré Bottas. « Nous avons de nouvelles pièces à venir pour la première course. Mais nous ne pouvons pas vraiment compter là-dessus, même avec cette spécification de voiture, nous avons encore besoin de la rendre meilleure et plus rapide. »

Un départ en douceur pour Red Bull-Honda

Les Red Bull ont été assez rapides – Mark Hughes de Sky F1 estime qu’elles sont au moins à égalité avec Mercedes, – et il n’y pas eu de problème de fiabilité à signaler.

« Le moteur est fiable et je peux dire que nous n’avions jamais eu une aussi bonne préparation pour la saison », a déclaré Marko. « C’est une très bonne relation. La fiabilité était au centre des préoccupations, mais jusqu’à présent, ce n’est pas un problème. » Red Bull n’aurait pas pu espérer beaucoup plus.

Commentaires Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *