La preuve que Mercedes restera en F1 encore quelques années !

L’équipe de Formule 1 Mercedes-AMG Petronas et AMD annoncent un partenariat pluriannuel.

L’équipe de Formule 1 Mercedes-AMG Petronas basée à Brackley est ravie d’annoncer aujourd’hui un partenariat de plusieurs années avec le leader du calcul haute performance AMD, un fournisseur de technologies de supercalcul, de simulation, de PC et de data center.

Le nouveau partenariat combine la passion des deux sociétés pour les performances extrêmes et verra le logo AMD de chaque côté du cockpit de la voiture 2020 de l’équipe, sur les combinaisons de course des pilotes et les vêtements de l’équipe ainsi que sur le poste d’ingénierie.

Le nouveau partenariat verra également l’équipe de Formule 1 Mercedes-AMG Petronas piloter l’utilisation de solutions commerciales AMD, notamment les processeurs de serveur AMD EPYC et les processeurs d’ordinateur portable AMD Ryzen PRO, pour optimiser les différents flux de travail de l’équipe.

« Chez AMD, nous sommes à notre meilleur lorsque nous créons des technologies de rupture qui repoussent les limites du possible en matière de calcul haute performance », a déclaré John Taylor, directeur du marketing chez AMD.

« Nous sommes ravis d’unir nos forces avec l’équipe de Formule 1 Mercedes-AMG Petronas, une équipe qui opère à la pointe de la technologie et avec laquelle nous partageons un esprit d’innovation et de performance incroyable, de l’usine au circuit de course ».

« L’innovation est au cœur de la Formule 1, nous essayons toujours de repousser les limites technologiques dans notre quête de performance », a déclaré Toto Wolff, directeur de l’équipe Formule 1 Mercedes-AMG Petronas.

« Nous sommes ravis qu’AMD rejoigne notre équipe en tant que partenaire et nous nous réjouissons du voyage qui nous attend alors que nous explorons des solutions sophistiquées pour débloquer un potentiel de performance inexploité ».

L’équipe Mercedes-AMG Petronas Formula One Team utilisera sa voiture 2020 de F1 pour la première fois le vendredi 14 février 2020.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *